All Ad Spaces are full. Contact us via the contact form.

Voler comme un oiseau

dimanche 1 Oct, 2017 - 19h36min

Voler comme un oiseau

Lui n’a pas rêvé, tel Icare, de décrocher ses ailes et de voler comme un oiseau ? Pour vous permettre de vivre ce rêve, une seule solution : la super école de parapente AirOne, nichée au pied de la montagne d’Aguergour, non loin du Lac Lalla Takerkoust. Créée par l’inventeur en personne du parapente, Michel Didriche, et par son fils Erwan sacré vice-champion du monde de parapente en équipe, cette école ultra pro sait comme personne vous mettre en confiance avant le grand saut… À la Tribune, on a bien sûr testé l’affaire, histoire de voir en amont comment les choses se passent ; et bien, rassurez-vous, je suis saine et sauve !

De fait, le champion Erwan est aux petits soins pour ses élèves, tandis que Michel (pilote d’avion, parachutiste et parapentiste), explique dans le détail le déroulé des opérations. Après un solide briefing dispensé depuis la base du camp, on embarque dans de puissantes Land Rover, en route vers la montagne, direction le sommet. Là-haut, une vue imprenable domine la région, embrassant jusqu’au lac et ses alentours. Une fois sur place, on nous apprête pour un vol en binôme (c’était mon baptême de l’air, d’ailleurs) : pour ce faire, on est soigneusement harnaché, équipé et casqué, puis assorti d’un siège confortable accroché à celui du moniteur. Et hop, c’est parti ! On se lance, en courant vers le bord de la montagne… La belle surprise de ce saut dans le vide ? On s’envole aussitôt. Aucune sensation désagréable et stressante de chute libre, tout au contraire ; le parapente nous élève directement dans les airs. La sensation est immédiate et très agréable : celle de flotter totalement. Avec, en filigrane, un sentiment incomparable de liberté.

Les plus : le passager que nous sommes ne s’occupe de rien, c’est le moniteur qui est aux commandes, guidant habilement le parapente en fonction des vents. Les paysages à nos pieds sont de toute beauté, que l’on peut admirer en plein confort, bien calé dans son siège. Autre avantage, les moniteurs chevronnés sont très à l’écoute pendant le vol, attentifs à tout. L’atterrissage s’effectue en douceur, et ce baptême de l’air n’est que du bonheur. À tester d’urgence ! Plusieurs formules, circuits et stages disponibles. 800 DH le vol avec instructeur diplômé.

 

À PROPOS DE L’AUTEUR

anastasia-chelini

Articles liés

Oukaimeden, c’est le moment où jamais!

Oukaimeden, c’est le moment où jamais!

A24 ans, Mohammed est moniteur de ski l’hiver et guide ...
À vos marques… pour la Nomadsrun le 2 mars

À vos marques… pour la Nomadsrun le 2

Sables mous et pistes en ardoise. La Nomadsrun revient dans ...
Initiation, dégustation, concert... la fleur d'oranger dans tous ses états

Initiation, dégustation, concert... la fleur d'oranger dans tous ...

La MAISON DENISE MASSON célèbre la fleur d’oranger, comme chaque ...
Terre des Etoiles, le paradis de l'éco-tourisme dans le désert d'Agafay

Terre des Etoiles, le paradis de l'éco-tourisme dans ...

Lorsque le nomade Pierre-Yves Marais – qui baroude au Maroc ...
Un Blog’in café à Dar Moulay Ali pour s’initier à l’écriture numérique

Un "Blog’in café" à Dar Moulay Ali pour s’initier ...

La bloggeuse bien connue des internautes Marrakchis, Meriem Benmhamed, licenciée ...
“Urban city tour” - “Urban gaming” - “Adventure gaming”

“Urban city tour” - “Urban gaming” - “Adventure ...

The activity 2.0 that Marrakech was missing ! Afraid of losing ...
La Tribune, veut parler de vous !

Vous êtes créateur, artisan, photographe, illustrateur ?
Le premier magazine d’information de Marrakech vous donne page blanche. Ecrivez-nous !

Parlons de vous