Marrakchi pur jus Abouricha, the homme to have dans ses contacts

vendredi 15 Déc, 2017 - 18h13min

Marrakchi pur jus Abouricha, the homme to have dans ses contacts

Son répertoire téléphonique est une mine d’or. Abdellatif Abouricha, dit Abouricha tout court, connait tout et tout le monde à Marrakech. Et même bien au-delà tant il est suivi sur les réseaux sociaux, jusqu’en Chine ou en Russie. Mais c’est surtout ici qu’il est un personnage qui compte dans le paysage touristique de la ville. Il faut dire que sa place est stratégique. Ce marrakchi pur jus est responsable de la communication au CRT, le Conseil régional du tourisme. Depuis 17 ans, il collecte, organise, renseigne, informe, prospecte, et j’en passe, avec un seul but : faire rayonner Marrakech. En tout, il engrange 25 ans de carrière dans un secteur dont on ne parlait pas encore début 2000. “J’ai été le premier au Maroc à avoir le titre ‘relation presse’ sur la carte d’identité”, s’amuse-t-il. Puisque c’est souvent une affaire de famille, celui qui lui a mis le pied à l’étrier est son frère Abib, un organisateur d’événements qui a compté dans les années 60 à 80. Des premiers stages au Saadi ou à la Mamounia, un séjour de 4 ans en France pour apprendre le métier, et de vrais débuts professionnels pour l’ouverture du premier Sofitel à Marrakech. Tout ce qui est venu ensuite n’est que de l’expérience terrain. “Ce qui m’importe vraiment est de préserver mon autonomie et ma liberté, et ce que j’aime est le contact et le relationnel”. Cette liberté revendiquée est possible puisque son intégrité reste intacte. “Il faut être neutre et propre pour durer”. Droit au but pourrait être sa devise. Dans l’action comme dans la parole. Avec lui, on sait où on va et c’est quand même bien pratique. Organisateurs d’événements, journalistes, élus locaux ou nationaux, responsables de communication… son téléphone sonne en moyenne une cinquantaine de fois par jour, et toutes les minutes quand la ville est en fête. “Je me surnomme moi-même le standardiste de Marrakech”, ironise Abouricha. Mais que l’on ne s’y trompe pas. Entre sa vie de famille, comblée par ses deux filles, et les heures de bureau, pas question de traîner dans les soirées. L’homme de tous les scores sur les réseaux suit plutôt la tendance numérique. Un efficace terrain de jeu. “C’est une nouvelle façon de communiquer, ce qui m’amuse beaucoup, et, pour moi, les commentaires des internautes sont une bonne occasion de voir vivre la liberté d’expression”. Encore cette fameuse liberté…

À PROPOS DE L’AUTEUR

stephanie-jacob

Articles liés

Nouveautés à l’Hôpital Privé de Marrakech

Nouveautés à l’Hôpital Privé de Marrakech

Ouvert en 2016, l’hôpital privé de Marrakech –HPM- propose plus ...
Culture et fraîcheur au bord du lac

Culture et fraîcheur au bord du lac

Christine et Marie-Line, deux artistes peintres, décoratrices et "professionnelles de ...
Nouvelle découverte à l'OBSERVATOIRE de l'OUKAIMEDEN

Nouvelle découverte à l'OBSERVATOIRE de l'OUKAIMEDEN

Le Minor Planet Center a baptisé "2017 YE5" un astéroïde ...
Singulier & Pluriel à l’Art Lounge du Sofitel

"Singulier & Pluriel" à l’Art Lounge du Sofitel

Nouvelle expo à ne pas manquer : "Singulier & Pluriel" ...
Nouvelle distinction pour LA MAMOUNIA

Nouvelle distinction pour LA MAMOUNIA

Dans le classement annuel très attendu du Travel + Leisure ...
Intégrer l’ESAV Marrakech à la rentrée prochaine

Intégrer l’ESAV Marrakech à la rentrée prochaine ...

L’ESAV figure au top 15 des meilleures écoles de cinéma ...
La Tribune, chasseur de talents

Vous êtes créateur, artisan, photographe, illustrateur ?
Le premier magazine d’information de Marrakech vous donne page blanche. C’est à vous !

Parlons de vous