La Mamounia se dévoilera sous un autre jour, dès le premier septembre 2020, après quelques mois de travaux intenses. Une cure de jouvence chapeautée par le cabinet parisien de Patrick Jouin et Sanjit Mank, qui viennent repenser les espaces culinaires du palace dans une optique de rééquilibrage énergétique des divers lieux.

 

 

Un vent de renouveau soufflera sur la partie hébergement et les lieux publics qui bénéficieront d’un lifting structurel, tout en préservant le charme et l’authenticité de cette institution riche de 95 ans d’histoire. Du nouveau également du côté des fourneaux. L’hôtel a jeté son dévolu sur le grand chef français Jean-Georges Vongerichten qui brille dans le monde avec ses associations audacieuses. Un autre regard culinaire qui permettra de lancer deux concepts inédits à l’hôtel, à savoir une trattoria italienne et une table asiatique inspirée de la culture culinaire d’Asie du sud-est.